Blog

Website La balise canonique 1/3 : d’abord la théorie

Pourquoi une balise canonique ?

Google n’aime pas un contenu dupliqué, que ce soit sur des sites Web différents ou identiques. Mais parfois le contenu dupliqué est inévitable, par exemple si vous avez deux versions de votre site Web, l’une pour les appareils mobiles et l’autre pour les ordinateurs à grand écran. Ou si vous vendez des housses de téléphone dans de nombreuses variations de couleurs pour le même smartphone dans votre boutique en ligne, où toutes les autres spécifications et informations supplémentaires sont les mêmes, à l’exception de la couleur.

La balise canonique a été spécialement développée à cet effet. C’est ainsi qu’on dit à Google : « C’est une double page. Ne faites pas référence à cette page, mais à la page dont l’URL est dans la balise canonique et incluez-la dans les résultats de la recherche ».

Le code html de la page avec le contenu dupliqué avec l’url ‘https://www.votresiteweb.com/page-dupliquée.html/’ indiquera alors, par exemple : <link rel= ‘canonical’ href= ‘https://www.votresiteweb.com/page-originale.html/’>.

La balise canonique selon Yoast (en anglais) : https://yoast.com/rel-canonical/

 

Attention lors de la mise en place de la balise canonique

Il peut également y avoir d’autres problèmes avec les balises canoniques :

  • Vous faites une erreur typographique dans l’URL de la balise canonique, qui dirige accidentellement Google vers une page inexistante. Étrange mais vrai, cela arrive sur 2% des pages web avec des balises canoniques.
  • Par inadvertance, Google peut être dirigé s’il y a une balise canonique sur la page web A qui fait référence à la page web B, une balise canonique qui fait référence à la page web C sur la page web B et une balise canonique qui fait référence à la page web A sur cette dernière, ce qui représente 5,3% des pages avec des balises canoniques.

De plus, en théorie, vous pouvez utiliser la balise canonique d’une manière inappropriée, par exemple si vous voulez empêcher Google de renvoyer certaines pages web, même si elles n’ont pas de contenu dupliqué (1). Ensuite, vous pouvez envoyer le moteur de recherche via la balise canonique à une page que vous voulez voir apparaître dans les résultats de recherche. En théorie, vous pourriez même renvoyer Google vers un autre site web via la balise canonique (2). Le bon conseil : ne faites pas cela, n’utilisez la balise canonique que pour ce à quoi elle est destinée. Dans le cas (1) le service no index est une meilleure solution, dans le cas (2) une simple redirection.

La balise canonique est un élément relativement nouveau, mais néanmoins : il est frappant de voir combien de fois elle contient des erreurs. Ce n’est pas surprenant, car cette balise canonique est presque invisible pour les internautes ordinaires et même pour les webmasters. Il semble que Google voit habituellement ces erreurs, mais tout de même : vous ne devriez pas vouloir que Google ait la moindre idée que quelque chose ne va pas avec la structure de votre site Web.

 

Parfois, votre CMS rend la balise canonique obligatoire

Certains CMS (systèmes de gestion de contenu) exigent une balise canonique sur chaque page web. S’il s’agit d’une page originale, non dupliquée, elle doit avoir l’URL exacte de la page elle-même, selon la procédure standard. Et là, ça peut parfois mal tourner. Juste quelques exemples :

  • Supposons que vous avez commencé votre page d’accueil et copié cette page via votre CMS pour remplir les pages sous-jacentes avec du contenu, et que vous avez oublié de changer la balise canonique de ces pages sous-jacentes (et si votre CMS ne le fait pas automatiquement) il contient donc l’URL copié de votre page d’accueil – alors Google ne fait que référencer votre page d’accueil.
  • Dans la balise canonique, utilisez l’URL « real » de la page, avec le protocole correct (« http : » ou « https : »), tous les caractères, y compris le dernier « \ », avec ou sans « www. ». Les navigateurs – et les serveurs – se lient automatiquement de ces différentes « versions » d’une URL à la version correcte, et Google verra aussi à travers de telles erreurs. Mais il semble que vous essayez d’envoyer Google en cercles, de la page A à la page B, qui à son tour se lie automatiquement à la page A, etc.

Que fait Google avec la balise canonique ?

Ainsi, grâce à la balise canonique, vous pouvez influencer la manière dont Google renvoie votre site Web. Via l’URL dans cette balise, vous dites au moteur de recherche qui est l’original dans une série de pages web comparables. C’est la théorie, du moins. Mais comment Google gère-t-il réellement la balise canonique ? Jetez un coup d’œil aux résultats d’une étude approfondie ici.

Spoiler : Google utilise la balise canonique pour faire ce que Google lui-même veut, comme en témoignent des exemples pratiques.


Chattez avec nous

Ce site utilise des cookies

Nous utilisons les cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires en matière de médias sociaux, de publicité et d'analyse qui peuvent les combiner avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont recueillies lors de votre utilisation de leurs services. Vous consentez à nos cookies si vous continuez à utiliser notre site Web.